Janvier 2014, jour de semaine, à 11h
Lieu du délit de gourmandise: 57 Rue des Filatiers, Toulouse

Avec un tel nom "l'Entracte", je me dis que c'est l'endroit idéal pour faire une pause après avoir arpenté les rues de la ville rose. Que nenni, l'accueil est très froid, aucun mot sympathique, pourtant il n'y a pas foule. Banquette et chaises en velours rouges, petites tables de bistrot en marbre, carrelage à damier noir et blanc, exposition temporaire de tableaux sur les murs en brique rouge, aucune fioriture.
Le point fort c'est le lieu: la place de la Trinité avec sa magnifique fontaine. 

Je commande un chocolat chaud à l'orange confite (4.50€) et mon amie un petit café (1.80€). Pour accompagner mon chocolat je demande une gourmandise, à cette heure-ci il m'est proposé un croissant ou une pomponette (brioche à la fleur d'oranger), un choix bien maigre... J'opte pour la pomponette, elle est bien ronde et bien dodue, elle me fait envie! Je ne regrette rien, que ce soit le chocolat ou la gourmandise: c'est délicieux.
L'employé (à qui je ne décernerai pas la palme du savoir vire) part et la gérante arrive, l'accueil est un chouïa meilleur, mais ne donne pas envie de revenir pour autant. Surtout que personne ne répond aux clients qui franchissent la porte en clamant "au revoir".

Une expérience humainement catastrophique mais forte agréable pour mes papilles!

l'entracte-place de la trinité-toulouse @FleurdÔ